Seriez-vous un androïde ou un gynoïde ?

On distingue deux types d’obésité : l’androïde et la gynoïde.

L’obésité se définit comme étant l’état d’une personne souffrant d’une accumulation exagérée de masse adipeuse (masse graisseuse corporelle) pouvant nuire à sa santé.
Elle se mesure à l’aide de l’indice de masse corporelle (IMC) qui se calcule comme suit :

Pour ceux qui utilisent le système métrique :

IMC = Poids en kilos ÷ (Taille en mètres) 2

Pour ceux qui préfèrent le système impérial :

IMC = [Poids en livres ÷ (Taille en pouces)2] X 703

Dans mon cas

Au départ :
IMC = 94.54 ÷ (1.83 x 1.83)
IMC = 94.54 ÷ 3.35
IMC = 28.22 = surpoids

À la fin :
IMC = 74.54 ÷ (1.83 x 1.83)
IMC = 74.54 ÷ 3.35
IMC = 22.25 = normal

Et vous ? Faites le calcul… C’est très simple.

Obésité androïde

On la décrit en forme de pomme. Elle occupe la partie haute du corps et l’abdomen.

Elle se définit par :
– Un tour de taille chez la femme supérieur à 80 centimètres
(31.50 pouces)
– Un tour de taille chez l’homme supérieur à 94 centimètres (37 pouces)

Dans mon cas :
Tour de taille au départ : 111.76 centimètres (44 pouces)
Donc mon problème était viscéral ou androïde.
Tour de taille à la fin : 76.20 centimètres (30 pouces).

Ce type d’obésité est très dangereux pour la santé et est associé à l’hypertension artérielle, le diabète et des troubles
cardiovasculaires. Il représente un facteur de risque majeur lié à des complications pouvant aller jusqu’à mettre la vie en danger.

Obésité gynoïde

On la décrit en forme de poire : la masse graisseuse se concentre au niveau des fesses et des cuisses.

Elle se définit par :
Un rapport (Taille ÷ Hanche) inférieur à 0.80

Dans mon cas : 183 cm ÷ 100 cm = 1.83 ==> supérieur à 0.80, ce qui confirme que mon obésité n’est pas gynoïde.

Les personnes souffrant de ce type d’obésité ont moins de risques de développer des problèmes cardiovasculaires ou métaboliques que celles atteintes d’obésité androïde ou viscérale.

Cependant, celui-ci est plus difficile à combattre. Ses risques sont surtout l’arthrose des hanches et des genoux, et l’insuffisance veineuse.

Cet article et tous les autres du blog sur le même thème sont compilés dans ce guide minceur Vol. 1 , 2 & 3 (format eBook et papier) disponible sur Amazon. 

Mon guide minceur
Lisez un extrait

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.